REVENDICATIONS DE LA CGT ECONOCOM-OSIATIS France POUR LES NAO 2018

1 – La rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée

Augmentation des salaires

  • Augmentation Générale de 3 % avec un plancher de 250€.

Réévaluation des salaires :

  • Pour les salariés ETAM, rémunération mensuelle brute d’entrée de grille d’un minimum de 2.000€ bruts mensuels.
  • Pour les salariés IC, rémunération mensuelle brute d’entrée de grille d’un minimum de 3.311€ bruts mensuels (P.M.S.S 2018).
  • Pour les non augmentés depuis au moins 3 ans : + 6 % avec un minimum de 500€ bruts.

Mise en place d’un treizième mois :

  • Pour tous les salariés, mise en place d’un 13ème mois, hors prime de vacances.

Réévaluation des barèmes professionnels :

  • Le barème d’indemnisation des frais professionnels doit être réévalué pour garantir réellement le maintien du pouvoir d’achat, la prise en compte des dépenses des salariés et l’évolution du coût de la vie sans que ce dernier s’appauvrisse par les frais engagés.

Congés :

  • Octroi d’une SIXIEME semaine de congés payés (passage à 30 jours ouvrés).
  • Extension de la période de prise des congés estivaux jusqu’au 5 novembre 2018 (vacances de la Toussaint).
  • Attribution de 2 jours de congés supplémentaires par enfant à charge (moins de 17 ans ou en situation de handicap).

Participation sur les bénéfices

  • Faire en sorte que les salariés bénéficient d’une Participation 2018 sur les bénéfices Econocom 2017, notamment via une formule de la RSP plus avantageuse.

La CGT revendique pour de véritables salaires décents, plutôt que des primes hypothétiques et aléatoires.

 

2 – L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et condition de travail

Egalité Femme / Homme

  • Supprimer les écarts de salaires entre les femmes et les hommes

Restauration

  • Augmentation de la valeur faciale du ticket restaurant à 10,86€ (selon les 60 % employeur / 40%salarié).
  • Prise en charge intégrale par l’employeur du droit d’accès aux restaurants d’entreprise (R.I.E.) auxquels ont accès les salariés (à hauteur de 6,52€).

Mutuelle & Prévoyance

  • Amélioration des garanties actuelles et diminution du « reste à charge » : Les négociations piétinent sur le sujet alors que la CGT a apporté une solution satisfaisant tous les critères
  • Augmentation de la part employeur des cotisations Mutuelle (actuellement 60 %).
  • Résiliation des contrats actuels de Mutuelle/Prévoyance à titre conservatoire auprès des assureurs tenants et ouverture d’un appel d’offres auprès des assureurs du marché.
  • Puis ouverture de nouvelles négociations Santé / Prévoyance dans ce contexte

 

3 – La gestion des emplois et des parcours professionnels

Supprimer les différences de traitement entre salariés IC et ETAM

 Accord G.E.P.P. (ex G.P.E.C)

  • Demande d’ouverture de négociation sur cette thématique (obligation triennale non respectée).

Bon déroulement de carrière

  • Demande d’ouverture des négociations d’un accord sur le bon déroulement de carrière des représentants du personnel et syndicaux (obligation triennale non respectée). 
Imprimer cet article Télécharger cet article

18 réactions

  1. Bonsoir,
    Merci pour vos actions, j’espère que pour cette année 2018 nous serons augmentés.

    Par contre, demander un 13ème mois me semble utopique.

    Mieux vaut revaloriser les tickets restaurants et de bénéficier d’une augmentation.

    Si vous arrivez à négocier ces deux critères, ça sera très bien.

    Je compte aussi signer votre pétition :

    https://www.change.org/p/la-direction-d-e-of-exigeons-ensemble-une-augmentation-des-salaires

    Cordialement,

  2. Bonjour,
    Encore une participation à ZÉRO cette année
    Sans vouloir être défaitiste, les NAO vont en être proches… du ZÉRO également
    La CGT compte-t-elle lancer une pétition comme l’année dernière ? Car elle nous a permis d’obtenir un petit quelque chose
    Merci

    1. Bonjour,
      Oui c’est une éventualité
      Nous attendons la suite des « négos », mais nous exigeons une augmentation générale de 3% pour toutes et tous

  3. ou en est Econocom osiatis France qui devait réfléchir pour le passage cadre .
    plus personne ne parle des passages cadre.

    1. Bonjour,
      Eh bien la Direction réfléchie encore
      Par contre elle a trouvé des solutions pour le passage à Pôle Emploi, avec ou sans Rupture Conventionnelle

  4. Bonjour

    Je suis un Technicien ex TASQ, je suis chez ECONOCOM depuis 13 ans.
    Cela va faire plus de 10 ans que je n’ai pas eu d’augmentation. Est-ce l’égal ?
    J’ai de plus en plus de mal à finir les fins de mois.
    Dans une grande Société respectable telle que ECONOCOM/OSIATIS, je voudrai savoir si la hiérarchie pense respecter un technicien qui n’a pas eu d’augmentation depuis 13 ans ?
    Je relis une note d’Avril 2017 du CE qui disait qu’il était prévu une étude, analyse et réévaluation pour tous les salariés qui n’ont pas changé de coefficient depuis 5 ans ainsi qu’une étude pour ceux qui n’ont pu eu d’évolution salariale depuis 3 ans.
    Que dois – je faire ?
    Merci

    1. Bonjour,

      Oui c’est légal, mais sous condition, il faut donc voir ton dossier.

      Société « respectable » c’est à prouver, Econocom a plusieurs condamnation au Prud’homme. la CGT ne peut répondre à la place de la Direction, mais notre sentiment c’est que non.

      Le PV du CE du mois d’avril est de chez Econocom Osiatis France ou de Econocom Services ?
      En tout cas une prétendu étude de la situation des salariés c’est pour faire « jolie », car s’il y avait une réelle volonté, Econocom ferait plus que des pseudos « people review ».

  5. Bonjour,
    Moi je dis que c’est un bon début et il faut continuer à proposer et à discuter afin que tout le monde puisse s’y retrouver.
    Le passé nous a montré que les choses ont pu évoluer par des actions de ce type. Pouvant amener à une prise de conscience collective.
    Pour avoir plus d’impact, je pense qu’il faudrait que les différences forces syndicales se rallies pour ces projets. L’union fait la force…

    Bon courage à tous.

    1. Bonjour et merci pour tes encouragements,

      Pour l’unité syndicale, tu peux compter sur la CGT quand le projet va dans le sens des intérêts des salariés.
      Mais c’est bien sur des projets et un contenu.

  6. C’est très ambitieux, peut-être un peu trop.
    Econocom s’en contre fiche de perdre ses salariés, personne n’est indispensable à leur yeux.
    Le 13ème mois ….
    2000 brut mensuel…
    6 semaines de CP…
    Une prime…
    Pour moi c’est une perte de temps de se battre pour ça.
    Ils ne lâcheront rien, trop fiers de leur troupeau de moutons qui est payé au lance pierre pour les enrichir…

    1. Bonjour,
      Oui peut être ambitieux, mais c’est réaliste.

      En tout cas, la Direction débute à 0€ et finit à 0€.

      On lâche rien !

    2. Bonjour,

      Sans être défaitiste, je trouve également le projet trop ambitieux ce qui risque de décrédibiliser les demandes les « plus légitimes » à mon sens.
      Je ne comprends pas pourquoi demander une 6ème semaine de congés payés par exemple, en tout cas en ce moment.
      De plus le minimum de 2000€ pour (tous?) les ETAM me semble être aussi un peu trop.
      Je suis pour la protection des droits des salariés et très concerné par ce qu’il se passe mais il faut faire preuve de réalisme.

      C’est grâce à vous, aux syndicats et à tous les défenseurs des travailleurs qu’aujourd’hui nous ne finissons pas esclave de notre travail (quoi que pour certains je me demande).
      Prime, 13ème mois, etc me semblent bien car ils mettent en lumière la reconnaissance des salariés et de leur travail sans qui/quoi la société ne pourrait dégager des bénéfices.

      Quoiqu’il en soit merci à vous pour votre combat et aide !

      1. Bonjour,

        Pour information la CGT National revendique un SMIC à 1800€.
        Chez Econocom aucun travailleur n’a le statut d' »Employé », par contre les « Techniciens » font pour le plus souvent, au minimum, des fonctions d' »Agents de Maîtrise ».

        Dont voici la grille des Agents de Maîtrise (de 2016)
        3.1 – 400 – 1 979,00 €
        3.2 – 450 – 2 121,50 €
        3.3 – 500 – 2 264,00 €
        Espérant, avoir répondu à ta question.

        Et un grand merci pour ton soutien et encouragement.

  7. Bonjour,
    Cela va faire 5 ans que je n’ai pas eu d’augmentation. Est-ce l’égal ?
    J’ai de plus en plus de mal à finir les fins de mois.
    Que dois – je faire ?
    Merci

    1. Bonjour,
      10 ans sans une seule augmentation ,voir meme une baisse de salaire net (augmentation des cotisations lié au changement d’échelon),et ceux malgré des objectifs atteins lors des entretiens annuel chaque année.
      A quand des vrais régularisations salarial pour tous???A quand un historique du suivi du travail. Aucune réponse concrète lors de l’évocation des salaires .Pourquoi les delegues du personnel n’ont pas de poids sur ces différences de traitement et sur le suivi des évolutions?

      1. Bonjour,
        Tant qu’Econocom préférera augmenter les actionnaires, c’est aux salarié-e-s de se mettre en lutte, afin d’organiser un réel rapport de force.
        La CGT peut y contribuer et aider dans ce sens. Le patronat à de plus en plus de pouvoir dans le Code du Travail. la force des salariés est le nombre.

        Pour ce qui est de l’augmentation des cotisations liés à l’échelon, ce doit être autre chose. la seule différence de cotisation est entre les ETAM (Employés, Techniciens, Agents de Maîtrise) et les IC (ingénieurs, Cadres). mais il vrai que la Direction a passé automatiquement les Agents de Maîtrise 3.2 et 3.3 en assimilés cadres et donc avec les cotisations ad’hoc mais sans les avantages.

    2. Bonjour,
      Est ce légal ? Disons que la loi ne prévoit pas d’augmentation automatique et de revalorisation.

      Cependant il fau regarder votre dossier. En effet, fonction des tâches réelles, de la fonction réelle, il peut être possible de faire des incohérences.
      Mais la Direction joue la montre et cherche de faux prétextes et fausses excuses, pour éviter de payer plus quand elle peut payer moins.

      Ce qu’il faut faire c’est tout tracer par mail, afin le cas échéant d’avoir des éléments de preuve.
      La hiérarchie n’aime pas ça, eux peuvent envoyer des mails pour justifier les fautes des travailleurs, mais dans l’autre sens , les salariés sont invités à téléphoner. Les écrits restent, la parole s’envole.

      la CGT revient vers vous, afin d’étudier votre situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *