Forfait jours et temps de travail chez Econocom

Il n’y a pas beaucoup d’avancée dans la branche des Bureaux d’Etudes appelé par le nom du syndicat patronal SYNTEC. Dont certaines entreprises se sont assises sur le droit conventionnel, telles :

  • Altran condamnée à payer 10 millions d’euros à des salarié.e.s,
  • Accenture condamnée à payer près de 100 000 euros et son président près de 40 000 euros.

Ce pour avoir enfreint les règles concernant le temps de travail. Il est vrai que la présidente de la commission paritaire de négociation est aussi la DRH d’Altran, et que le président d’Accenture vise la place de M. Gattaz au MEDEF.

Pour rappel, la Vice Présidente France d’Econocom est au Conseil d’Administration du syndicat SYNTEC.

 

Forfait-jours : Vers une autre victoire CGT

 

Chez  Altran

après une première condamnation ce sont encore 300 salariés d’Altran sud-ouest qui ont gagné à la Cour d’Appel de Toulouse. L’entreprise devra donc débourser près de 10 millions d’euros pour 300 salariés. Ce ne sont que les premiers sur le millier encore en attente

  • pour rappels d’heures supplémentaires, de congés payés, de prime de vacances ;
  • pour clause de loyauté requalifiée en clause de non concurrence illégale ;
  • pour travail dissimulé ;
  • pour démissions motivées requalifiées en licenciement abusif ;
  • pour exécution fautive du contrat de travail ;
  • à rectifier tous les bulletins de paye ;
  • à verser des dommages et intérêts à la CGT qui soutenait les dossiers ;
  • à payer les frais de procédure ;
  • pour harcèlement et pour licenciement nul dans au moins un des dossiers…

 

La CGT premier syndicat de France

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.