Accord d’adaptation sur la fusion/absorption d’Econocom Services par Econocom-Osiatis France

Cher-e-s collègues,

La CGT revient vers vous, concernant les négociations en cours visant à conclure un accord d’adaptation dans le cadre du transfert des salariés d’Econocom Services au sein d’Econocom-Osiatis France en cette fin décembre.

 Les négociations ont permis les avancées suivantes :

  •  La journée de solidarité sera dorénavant prise en charge par l’employeur comme  la CGT le réclamait, ainsi ce sera un « conquis » social qui sera conservé pour les ex Econocom services et une avancée sociale pour les Econocom Osiatis France ;
  • Les 2 journées (4 demi-journées de préférence pour la CGTd’absence pour enfant hospitalisé de moins de 13 ans seront désormais applicables pour tous les salariés, qu’ils aient été transférés depuis ES ou historiquement E-OF ;

Le budget des Œuvres Sociales du Comité d’Entreprise sera réévalué à 0,53 % au lieu des 0,45 % de la masse salariale, voulu initialement par la Direction. La CGT regrette tout de même le non maintien des 0,8 %, qui étaient pourtant inscrits dans la culture et l’ADN d’Econocom depuis sa création ;

  • La prime d’éloignement du salarié de son domicile, passera de 10€ bruts dès la 2ème nuitée de déplacement chez E-OF à 20€ bruts, afin de s’aligner à celle en vigueur chez ES ;
  • Enfin, la médaille du travail et la gratification associée de 500€ nets reconduite chaque année dans les 2 entités a été inscrite et donc pérennisée pour l’ensemble du périmètre ES/EOF. Rappelons qu’il faut tout de même, cumuler 20 ans d’ancienneté dans le groupement Econocom, tâche pas évidente.

La CGT se félicite des avancées que cela constitue pour l’ensemble du personnel du futur périmètre

Conquête qui n’aurait pu avoir lieu sans l’argumentaire que nous avons pu avoir face à la Direction lors des réunions de négociation.

 Il va sans dire que ces mesures sont à mettre en parallèle avec les économies réalisées, par le montage financier au plus haut niveau d’Econocom, par le biais de cette fusion / absorption.

 

Des points restent en discussion et il a été décidé de les reporter, c’est pourquoi la CGT donne d’ores et déjà rendez-vous début 2018, pour les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) :

  • Augmentations des salaires : La CGT a déjà attiré l’attention de la Direction sur les disparités de rémunération et la stagnation des salaires pour un bon nombre des effectifs ;
  • Frais professionnels : alignement des barèmes sur les plafonds URSSAF ;
    • Indemnités kilométriques : stagnation depuis des années alors que le coût augmente
    • Chèque Repas : revalorisation de la valeur faciale de 8€97 au lieu de 8€65. La CGT compte mettre sur la table des négociations la mise en place de Paniers Repas pour les salariés intéressés ;
  • Astreintes revoir :
    • Les conditions d’utilisation conformément à la décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE), suite à la plainte porté par la CGT ;
    • Le montant des indemnités, sans que l’astreinte soit une façon de rattraper le pouvoir d’achat.

La thématique de la Participation aux bénéfices de l’entreprise reste un cheval de bataille de la CGT Econocom Osiatis France. Il est hors de question que la situation de cette année chez Econocom Osiatis France perdure (entreprise bénéficiaire et participation nulle). Les activités services ne doivent pas être les parents pauvres du groupement Econocom.

A ce titre, une première réunion de négociation est planifiée ce jeudi 14 décembre 2017. La législation en vigueur, permet de déroger au calcul légal de la Réserve Spéciale de Participation (RSP) à condition que la méthode de calcul soit plus favorable aux travailleurs.

C’est pourquoi la CGT signera cet accord d’adaptation 

La CGT continuera dans son rôle de la défense des intérêts des salariés.

La CGT a des solutions !

Imprimer cet article Télécharger cet article

6 réactions

  1. Bravo.
    2 questions:
    A la rubrique astreinte, quelles sont les conditions d’utilisations?
    Médaille du travail, est elle que pour les 20 ans d’ancienneté?

    Merci

    1. Merci

      – Pour l’astreinte et répondre rapidement, avant un article plus complet sur le sujet, la question est d »avoir de l’astreinte uniquement pour des besoins vitaux à la survie de l’entreprise, plus concrètement est il utile d’avoir un collègue en astreinte, et donc privé de liberté pour réparer l’ordinateur du point accueil qui diffuse une vidéo?
      – Pour la médaille du travail, c’est bien çà, 20 ans d’ancienneté dans le groupe Econocom, ce qui sera de plus en plus difficile d’atteindre, vu la politique de gestion du personnel par la Direction

  2. Bonjour,
    A ce jour, le personnel ES est remboursé automatiquement de la moitié du Pass Navigo.
    Mes collègues, déjà Osiatis France, doivent ce justifier tous les mois pour obtenir le même remboursement.
    Qu’en sera-t-il après la fusion ?
    Idem pour le jour de paie, 25/26 en fin de mois chez ES, plutot 2/4 en début de mois chez Osiatis France.
    Cordialement

    1. Bonjour,
      Il doit y avoir une incompréhension, chez Osiatis ils doivent aussi justifier une fois par an, donc au 1er janvier, il faudra à chacune et chacun de justifier de son abonnement pour l’année.

      Pour le jour de paie, c’est effectivement un problème, avec une situation plus favorable du côté Econocom par rapport à Osiatis.
      La Direction se cherche encore et n’a pas encore donné sa décision.

      Fraternellement

  3. Bonjour,
    Qu’en est-il de la reprise d’ancienneté des salariés pour les acquis sociaux ? Pourrons nous accéder aux oeuvres sociales (dont le montant aura bien augmenté grace à cette fusion) dès le 1er mois d’absorption ?
    Cdlt,

    1. Bonjour,
      Les acquis sociaux passe à la trappe, aux oubliettes, par l’intermédiaire de la loi travail (loi El Khomri).
      Les salariés d’Econocom Services seront soumis aux règles d’Econocom Osiatis France, seul son contrat de travail pourra encore les protéger.
      Ce contrat de travail est maintenant aussi attaqué par la loi travail XXL (ordonnances Macron).
      C’est un des élément qui amène la CGT a contesté et manifesté contre ses lois rétrogrades et libérales aux détriments des travailleurs.

      Pour les « œuvres sociales », appelé budget des Activités Sociales et Culturelles (ASC) si le budget augmente du fait de l’augmentation de la masse salariale, cela n’impliquera pas forcément plus de participation, plus de service du CE (CSE demain).
      En tout cas, si vous faites référence à l’ancienneté de 6 mois, elle ne sera pas en place.
      En effet un budget est géré sur l’année civile, soit du 1er janvier au 31 décembre, donc les ex Econocom Services et les Econocom Osiatis France seront a égalité au 1er janvier 2018.

      Espérant avoir répondu aux questions.

      Frat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *