Réunion CGT / DRH du 11/09/2017

Cher-e-s collègues,

Pour faire suite à notre dernier entretien du 6 septembre, la CGT a de nouveau rencontré le DRH ce 11 septembre 2017 à 16h30.

La Direction nous a exposé, une fois de plus, « le contexte économique difficile du groupe, une rentabilité en baisse et une transformation du marché qui nécessitent des investissements forts ».

 

Les avancées obtenues

Cependant, au vu de l’iniquité de traitement pour la participation, étayée par la CGT et soutenue par la pétition qu’elle a initiée en juin dernier, le DRH nous a annoncé un « geste social » sous la forme d’une prime de 250€ bruts versée sur la paye de septembre 2017 (pour tous salarié-e-s d’Econocom-Osiatis France ayant plus d’un an d’ancienneté en excluant les salariés Infeeny).

Il a également été abordé la nécessité d’ouvrir des négociations sur une nouvelle forme d’épargne salariale (participation / intéressement) pour les années à venir, car la formule légale de participation n’a que peu de chances d’induire le versement d’une participation pour les années futures.

Nous restons en attente d’une ouverture de négociations sur cette thématique.

 

Le point de vue de la CGT

Il va sans dire que cette prime exceptionnelle est la conséquence de votre implication collective, la pétition initiée par la CGT pour une prime de 1200€ , ayant recueilli plus de 1.500 signatures, à elle seule.

La CGT trouve par ailleurs inapproprié le terme de « geste social ». Les 1.200€ que nous réclamons n’ont rien à voir avec une quelconque charité, même rebaptisée « geste social ».

Pour autant et conformément à notre démarche initiée avec la pétition dont nous avons été les seuls instigateurs, nous vous demandons votre avis.

 

 

C’est pourquoi nous vous demandons de répondre à notre consultation :

https://fr.surveymonkey.com/r/LHXNHMK

 

 

Une réponse négative nous imposera de construire tous ensemble une mobilisation pour obtenir plus. Dans un tel cas, chacune et chacun doit être conscient qu’il sera nécessaire de mener une vraie bagarre pour obtenir satisfaction.

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

11 réactions

  1. Et c’est reparti pour le grand numéro de cirque.
    Ils se permettent de nous envoyer sous papier bulle de plaquettes hors de prix ventant les mérites et bénéfices de la boite.
    Mais nous on a que dalle.
    RADINS ! Harpagon des temps modernes !

  2. on a du mal a avoir une augmentation avec plus de 15 d’ancienneté ,Quelle honte cette boite faites des efforts voila la récompense

  3. Ce qui est dommage, c’est que les salariés ayant moins d’un an d’ancienneté ne touche rien…
    Il aurait mieux valu une prime proportionnelle en fonction des mois travaillés. Car il est difficile de comprendre pourquoi quelqu’un qui a bossé 12 mois touche 250 euros et quelqu’un qui a bossé 11 mois , zéro… Sachant qu’en plus, dans les 12 Mois, il est possible que la personne ait été malade et ait moins travaillé en jours effectifs que celle ayant bossé 11 mois…

    1. Tu as raison.
      La loi dans le cadre de la participation impose que la prime soit versée au prorata temporis.

      C’est une technique de la Direction pour faire encore quelques économies sur le dos des travailleurs, au profit des actionnaires.

    1. C’est 250€ BRUTce qui correspond à environ 170€ net, après les cotisations sociales et imports.
      Sachant que ceux qui ont eu 1.200€ c’est direct sur le compte épargne entreprise.
      Conformément à la législation en vigueur

  4. A peine plus de 1/5ieme de ce qui était demandé… Si je fourni 1/5ieme du travail qu’on me donne ça va ce passer comment ? Qu’ils donnent 1/5 de ce qu’on gagné les actionnaires ça fera 1200e pour tout le monde.
    Et ça ne change rien aux inégalités certain ont eu 1200e nous juste 250 ! Juste dégouté par cette entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *